Après la grâce dans l’AT, puis la grâce venue en Jésus-Christ, quel est le rapport que nous ses rachetés devons reconnaitre entre sa grâce et la loi ?  En effet, si notre conception de la grâce provient de raccourcis qui opposent artificiellement la grâce de Dieu à toute sa loi, notre cœur ne saura plus où situer l’obéissance à Dieu.  Voici le lien pour relire ce troisième article de la série, légèrement revu :  GRÂCE ET LOI.